« Mission Cap Corse » : une sixième expédition Gombessa soutenue par Blancpain

Partenaire fondateur des expéditions Gombessa, Blancpain a soutenu la sixième odyssée du plongeur, biologiste et photographe sous-marin Laurent Ballesta. Intitulée « Mission Cap Corse », Gombessa VI entend percer le mystère des « anneaux de corail » qui tapissent le sol de la Méditerranée au large du Cap Corse, à 100 m de profondeur. Mardi 20 juillet, l'équipe de l'expédition a refait surface après 20 jours passés dans les eaux de la mer Ligure. C'est à Monaco que les plongeurs ont débarqué, où ils ont été accueillis avec émotion par Marc A. Hayek, Président & CEO de Blancpain.

En 2011, au hasard d'une campagne de cartographie menée au large du Cap Corse par l'IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer), un millier d'étranges formations parfaitement circulaires, régulièrement dessinées sur le fond de la mer entre 115 et 140 m, apparaissent sur les écrans de contrôle. Jamais explorés, ces immenses atolls de coralligène (30 m de diamètre chacun) sont une grande énigme. Quelle en est l'origine ? Quelles sont les raisons de leur présence en Méditerranée ?

Blancpain - Gombessa VI

Pour apporter des éléments de réponse à ces questions – et bien d'autres encore –, Laurent Ballesta et trois plongeurs de l'équipe Gombessa ont embarqué, le 1er juillet 2021, à bord de la désormais célèbre station bathyale, installée sur la barge de l'INPP (Institut National de la Plongée Professionnelle). En 2019, lors de Gombessa V, elle leur avait permis de marier pour la première fois la plongée à saturation avec la plongée autonome en recycleurs à circuit fermé. Grâce à cette technique, les aquanautes ont cette année été en mesure d'explorer, durant 20 jours, les grandes profondeurs du Parc naturel marin du Cap Corse et de l'Agriate au cours de plongées très longues, rythmées par de nombreux protocoles de recherche. Au-delà de l'aspect scientifique, cette expédition a revêtu un enjeu physiologique majeur, les quatre compagnons ayant séjourné dans un caisson pressurisé de 5 m2 – un environnement extrême pour l'homme. De son voyage à la découverte des « anneaux de corail » de la Méditerranée, Laurent Ballesta a rapporté des images inédites. La mission permettra, à terme, de confirmer ou d'infirmer l'hypothèse selon laquelle la formation de ces curieux agrégats serait liée à des émissions de gaz ou des résurgences d'eau douce.

Blancpain - Gombessa VI
Haut de page