Notre histoire

Thumbnail
  • Thumbnail

    1735

    Jehan-Jacques Blancpain s’inscrit en tant qu’horloger dans les registres du village de Villeret. Il est le fondateur de la Maison éponyme qui restera aux mains de sa famille, à travers ses descendants, durant presque 200 ans.

    1735
  • Thumbnail

    1815


    Frédéric-Louis Blancpain, petit-fils de Jehan-Jacques, modernise l’atelier de Villeret. Il modifie le design de l’échappement des montres et développe des constructions extra-plates.

    1815
  • Thumbnail

    1830

    Frédéric-Emile Blancpain, fils de Frédéric-Louis, renomme l’entreprise Fabrique d’horlogerie Emile Blancpain et lance la construction de ce qui deviendra la plus grande manufacture horlogère de Villeret.

    1830
  • Thumbnail

    1859

    Louis-Elysée Piguet fonde son atelier d’horlogerie dans la Vallée de Joux. Il aménage l’ancien moulin du Brassus qui abrite aujourd’hui les ateliers des montres compliquées et des Métiers d’Art de Blancpain. Sa renommée le conduit à fournir des mouvements compliqués aux prestigieuses maisons de Genève et d’ailleurs en Suisse.

    1859
  • Thumbnail

    1932

    Frédéric-Emile Blancpain, représentant la septième génération familiale depuis la fondation de Blancpain, décède et laisse l’entreprise à son assistante de longue date Betty Fiechter. Elle devient la première femme CEO d’une entreprise horlogère de premier plan.

    1932
  • Thumbnail

    1950

    Betty Fiechter est rejointe à la tête de Blancpain par son neveu Jean-Jacques Fiechter. Ils travailleront ensemble durant 20 ans, jusqu’à ce que Betty se retire.

    1950
  • Thumbnail

    1961

    Blancpain est intégrée à la Société Suisse pour l’Industrie Horlogère (SSIH), où elle rejoint Omega, Tissot et Lémania. Outre la production de montres à son nom, Blancpain devient un centre de production de mouvements pour le groupe SSIH.

    1961
  • 1982

    Jacques Piguet, héritier de l’affaire familiale créée par Louis-Elysée Piguet, rachète Blancpain, qui devient la Maison horlogère rattachée à la fabrique de mouvements Frédéric Piguet. Par la suite, en 1983, Blancpain est filialisée et Jacques Piguet engage Jean-Claude Biver comme vice-président du comité de direction en charge de Blancpain. La propriété et la direction de Frédéric Piguet et Blancpain seront communes jusqu’à la fusion officielle, en 2010.

    1982
  • Thumbnail

    1992

    Jacques Piguet accepte de vendre Blancpain et Frédéric Piguet à la SMH (Société suisse de Microélectronique et d'Horlogerie) présidée par Nicolas G. Hayek, qui, plus tard, sera renommée Swatch Group. 

    1992
  • Thumbnail

    2002

    Marc A. Hayek, petit-fils de Nicolas G. Hayek, devient Président et CEO de Blancpain.

    2002
  • Thumbnail

    2010

    La manufacture Frédéric Piguet est complètement intégrée à Blancpain.

    2010
Thumbnail
Haut de page