Nos manufactures

La ferme du Brassus

Les racines de Blancpain sont scindées en deux branches. La plus ancienne date de sa fondation, lorsque Jehan-Jacques Blancpain s’enregistre officiellement en tant qu’horloger à Villeret. Les horlogers de Blancpain occupent alors divers ateliers dans le village, sur une période de plus d’un siècle et demi. La deuxième branche remonte à 1859 au Brassus. C’est là que Louis-Elysée Piguet installe son atelier spécialisé dans les mouvements compliqués. Parmi ses créations figure la « Merveilleuse », une des montres les plus compliquées de l’époque. La réputation de son atelier est telle que les grandes maisons horlogères genevoises comptent sur ses mouvements pour équiper les montres qu’elles vendent en leur nom.

En 1891, Louis-Elysée Piguet achète un ancien moulin, dit « Le Moulin », situé sur une colline juste au-dessus du centre du village du Brassus, à la Vallée de Joux, dans une zone nommée par les locaux « Le Rocher ». A l’ère moderne, Blancpain rebaptise cet atelier « La Ferme ». La Maison y perpétue l’admirable tradition des complications les plus exigeantes et les plus difficiles à réaliser. Dans ces murs, les maîtres horlogers se consacrent aux grandes complications de la collection Villeret comme les répétitions minutes, les chronographes à rattrapante, les carrousels, les tourbillons et les calendriers ultra complexes à l'instar de l’Equation du Temps Marchante et du Calendrier Chinois Traditionnel. C’est naturellement au sein de La Ferme, en 1991, que la très compliquée 1735, la montre bracelet automatique la plus complexe jamais produite alors, voit le jour. 

 

 

Thumbnail

Actuellement, La Ferme abrite également les ateliers Métiers d’Art de Blancpain, ainsi que ceux de la décoration des composants des mouvements de prestige. Nos artistes s'y consacrent à un large éventail de formes d’expression applicables à l'horlogerie, notamment la gravure de motifs sur les cadrans ou les composants du mouvement, ainsi que la peinture miniature en émail. Outre les techniques traditionnelles, ils ont pour habitude de s’ouvrir à des procédés jamais rencontrés auparavant dans la haute horlogerie, comme le shakudō et le binchōtan japonais, ou le damasquinage. Toutes les montres Métiers d’Art sont uniques, le plus souvent créées sur mesure.

Les ateliers du Sentier

La réalisation d’une montre de haute horlogerie requiert de nombreuses spécialités. Notre Manufacture, située dans le village du Sentier à la Vallée de Joux, réunit les principales spécialités horlogères. La création commence par la conception et le design du mouvement, lesquels sont assurés par des ingénieurs en construction horlogère. L’équipe d'ingénieurs de Blancpain est l'une des plus importantes de l'industrie. De leur imagination est née la conception de la Parade des Mouvements, plus de 43 calibres ou mouvements originaux produits en un peu plus de dix ans, dont toutes les grandes complications horlogères, mais aussi plusieurs créations sans équivalent, comme le Calendrier Chinois Traditionnel, le Carrousel Volant Une Minute, le Tourbillon Volant Heures Sautantes Minutes Rétrogrades et la X-Fathoms. C’est également à ces ingénieurs que l’on doit l’introduction de matériaux de pointe, notamment les spiraux en silicium, les balanciers en titane, le Liquidmetal® et les roues de haute précision spéciales.

L'homologation  constitue une expertise essentielle qui complète celle des ingénieurs : dans leur laboratoire dédié, ces spécialistes testent la forme des composants de montres afin de valider leur capacité de fonctionnement. Une fois le design établi, il est fait appel à un autre groupe de spécialistes du Sentier. Ceux-ci maîtrisent la fabrication de haute précision des composants et la multitude d’outils nécessaires aux processus correspondants, y compris leur design et leur fabrication. Ils produisent également des outils spéciaux pour les horlogers qui assemblent les mouvements. Dans la vaste équipe d’horlogers du Sentier, les compétences recouvrent la finition des composants, l’assemblage des mouvements et l’emboîtage final, suivi du contrôle qualité. En outre, un nombre important d’horlogers est affecté au service après-vente.

Au total, plus de 700 personnes travaillent dans les ateliers du Sentier de Blancpain.

Thumbnail
Back to top