Fabrication

Blancpain fabrique une grande partie des composants du mouvement. Cette maîtrise garantit la qualité de ses montres et sa liberté de création.

Platines, ponts, masses oscillantes ou disques de quantième, nous fabriquons la quasi-totalité des pièces qui forment nos calibres. Cette indépendance repose sur les capacités techniques des équipes réunies dans notre Manufacture au Sentier.

Les pièces d’horlogerie les plus complexes peuvent nécessiter jusqu’à 50 opérations différentes de fabrication avant d’être assemblées. Certains composants ne dépassent pas l’épaisseur d’un cheveu, soit 0,05 mm.

 

Les étapes de fabrication

Les composants horlogers sont tout d’abord découpés de manière brute par des presses automatiques équipées de blocs étampes.

Des machines à commande numérique prennent ensuite le relais. Elles assurent une précision à l’échelle du micron. Ainsi, les technologies informatiques les plus modernes sont mises au service d’un savoir-faire séculaire.

Certains composants sont ensuite travaillés dans les ateliers de décoration et de gravure pour devenir de véritables œuvres d’art en miniature.

 

 

 

Un savoir-faire de pointe

Pour fabriquer ses composants, Blancpain dispose d’un savoir-faire humain et technique de premier ordre. Par exemple, seuls des mécaniciens sur étampes sont capables de concevoir et entretenir les blocs étampes utilisés pour le découpage des pièces. Comme il n’existe plus aujourd’hui de formation professionnelle pour ce métier spécifique à l’horlogerie, nous formons nous-mêmes ces spécialistes. Nous préservons ainsi des traditions artisanales.

 

La création d’outils

Nos horlogers travaillent avec des outils très spécifiques qui n’existent pas toujours sur le marché. Pour répondre au mieux à leurs besoins, nos mécano-horlogers conçoivent et fabriquent des outils, dans la plus pure tradition horlogère suisse.