Total 24 Hours of Spa: Le Belgian Audi Club Team WRT s’impose à domicile au terme d’un final haletant

Partager

La 66e édition des Total 24 Hours of Spa restera gravée dans l’histoire de l’épreuve-phare de la Blancpain Endurance Series, la victoire se jouant dans les ultimes minutes d’une épreuve particulièrement exigeante. L’Audi #1 du Belgian Audi Club Team WRT franchissait en tête la ligne d’arrivée avec seulement sept secondes d’avance sur la BMW #77 du BMW Sports Trophy Team Marc VDS. Quant à l’Audi #3 du Belgian Audi Club Team WRT, elle terminait troisième avec seulement un tour de retard.

La bataille pour la victoire en Pro-Am fut tout aussi passionnante, la Ferrari #53 AF Corse l’emportant devant la BMW #79 de l’Ecurie Ecosse. En Gentlemen Trophy, la victoire revenait à la Ferrari #51 AF Corse. Le départ des Total 24 Hours of Spa 2014 a été donné sous un superbe soleil et devant des tribunes combles. Laurens Vanthoor, auteur de la pole sur l’Audi #1 du Belgian Audi Club Team WRT, parvenait aisément à conserver la tête de l’épreuve durant les premiers tours, tous les pilotes trouvant rapidement leur rythme de course.

Après 95 minutes de course, la voiture de sécurité entrait en piste après la sortie de route de Vyacheslav Maleev au volant de la Ferrari #100 du team SMP Racing Russian Bears dans le Raidillon. Si cette période de neutralisation était brève, différent incidents et accidents lors des différentes phases de relance de la course allaient entraîner trois nouvelles interventions de la voiture de sécurité et l’abandon de neuf voitures. La BMW #66 du BMW Sports Trophy Team Marc VDS, qui avait un moment mené la course, était également impliquée dans un incident. Lors d’une relance, Jörg Müller effectuait une erreur de jugement au freinage et heurtait l’arrière de la Ferrari #11 de Kessel Racing. Le temps nécessaire pour réparer l’avant de la BMW lui faisait perdre sept tours. Les feux repassaient au vert après la 4ème heure de course et à l’avant, la bataille était dominée par les équipes Audi. L’épreuve était cependant à nouveau interrompue lorsque les Ferrari #333 de GT Corse by Rinaldi et #111 de Kessel Racing Ferrari étaient impliquées dans un accident à la sortie de la Courbe Paul Frère. Le pilote de la Ferrari #111, Marcus Mahy, devait être stabilisé avant d’être héliporté vers le CHU de Liège. La Direction de Course prenait donc la décision de brandir le drapeau rouge afin de permettre l’évacuation du pilote en toute sécurité.

Après une heure d’interruption, la course était relancée sous régime de voiture de sécurité. L’Audi #3 du Belgian Audi Club Team WRT, qui menait le classement après six heures de course, écopait d’un drive-through pour avoir réintégré la voie des stands alors que le drapeau rouge était brandi, ce qui permettait à la voiture-soeur, l’Audi #1 du Belgian Audi Club Team WRT, de récupérer la première place. Dès lors, la bagarre en tête allait opposer l’Audi #1 à la BMW #77 du BMW Sports Trophy Team Marc VDS, la seule BMW dans le top 5 au milieu d’Audi R8 LMS ultra. Ces voitures allaient s’échanger leurs positions jusqu’à la dernière heure de course, l’Audi se montrant un peu plus rapide en piste alors que la BMW passait un peu moins de temps dans la pitlane. Le sort de la course se décidait seulement après le dernier passage par les stands. Au début du 521e tour, après 23h45 de course, René Rast parvenait à s’emparer de la tête de l’épreuve au détriment de Dirk Werner, franchissant finalement la ligne d’arrivée avec seulement sept secondes d’avance.

En catégorie Pro-Am, la Ferrari #90 Scuderia Villorba Corse avait pris la tête durant la nuit. Ses adversaires rencontrant différents soucis aux petites heures dimanche matin, tout semblait bien parti pour l’équipe italienne. Des soucis de boîte de vitesses allaient cependant leur faire perdre sept tours. La bataille pour la victoire de classe allait se transformer en un duel haletant entre la Ferrari #53 AF Corse et la BMW #79 de l’Ecurie Ecosse, qui étaient suivies de près par la Ferrari #52 AF Corse. Ces trois voitures pointaient aussi dans le top 10 du classement général. Au cours de la dernière heure de course, Louis Machiels, au volant de la Ferrari #53, et Alexander Sims, sur la BMW #79, allaient batailler pour la victoire. Au final, le pilote belge et sa Ferrari l’emportaient en Pro-Am tout en s’offrant la 6e place au général.

Durant une bonne partie de la course, la bataille en Gentlemen Trophy a été passionnante, les Ferrari #42 Sport Garage et #51 AF Corse demeurant dans le même tour tout au long de la nuit, les deux italiennes distançant toutes leurs concurrentes. La décision tombait peu après 8h dimanche matin lorsque Lorenzo Bontempelli perdait la roue avant gauche de la Ferrari #42 Sport Garage en quittant la voie des stands. Le temps de réintégrer la pitlane, le leader de la catégorie perdait quatre tours. Dès lors, la Ferrari #51 AF Corse se retrouvait avec quelques tours d’avance, ses pilotes pouvant contrôler leur avance jusqu’au drapeau à damier. La bataille pour la deuxième place opposait la Porsche #228 du team Delahaye Racing, la Ferrari #49 de chez AF Corse et l’Audi #22 du Team Parker Racing. La Porsche reculant au classement en raison de problèmes de suspension en vue de l’arrivée, l’Audi du Team Parker Racing franchissait l’arrivée en deuxième position, un tour devant la Ferrari AF Corse.