Fifty Fathoms : depuis 60 ans en plongée et toujours aussi moderne ! En 2013, Blancpain présente la version Bathyscaphe

Partager

Depuis sa création en 1953, la Fifty Fathoms de Blancpain est l’archétype des montres de plongée modernes. 60 ans après, deux nouveaux modèles viennent s’ajouter à une fabuleuse lignée élevée au rang d’icône. D’inspiration vintage, la Fifty Fathoms Bathyscaphe présentée dans une version 2013 masculine et féminine intègre les derniers développements horlogers avec le spiral en silicium.

Inspirées par le sous marin d’exploration abyssale du suisse Jacques Piccard, les montres de plongée Bathyscaphe de Blancpain voient le jour dès la fin des années 50 avec des modèles pour hommes et femmes. Imprégnées de ces modèles historiques, les nouvelles Fifty Fathoms Bathyscaphe proposent une réinterprétation de ces deux modèles avec l’intégration des dernières innovations techniques.

Divers éléments de la version 2013 rappellent les premières éditions. Les contours sont vifs tels ceux de leurs aînées. Les aiguilles arborent le look traditionnel des anciennes montres et le quantième s’affiche dans un guichet. Fidèle à la version Bathyscaphe originale, la pastille luminescente située sur la lunette permet d’assurer la lisibilité du temps de plongée.

Témoins du passé mais tournés vers l’avenir, les nouveaux modèles intègrent les calibres Blancpain modernes réputés pour leur robustesse et fiabilité. Le coeur de chacun des mouvements mécaniques à remontage automatique bat à 28’800 alternances/heure. Dans un souci permanent d’amélioration, le mouvement est doté d’un spiral en silicium. Amagnétique, celui-ci permet ainsi l’utilisation d’un fond saphir pour pouvoir admirer le mouvement. Outre les propriétés de résistance à la corrosion, le silicium ne subit qu’un très faible vieillissement. Cette avancée technique marque un pas décisif dans la longue quête d’un isochronisme optimum pour les garde-temps. Autre nouveauté pour Blancpain, l’échelle de mesure en Liquidmetal®. Cet alliage métallique amorphe évite toute déformation et permet de se lier parfaitement à l’insert en céramique de la lunette. La dureté de ces deux matériaux permet d’accroître la résistance aux rayures de la lunette.

Comme toute montre de plongée digne de ce nom, chaque modèle est doté d’une lunette unidirectionnelle qui s’actionne en tournant dans le sens antihoraire, par petits crans d’une minute chacun. Lors de la plongée, la seconde fait office d’indicateur de fonctionnement, un cadran contrasté et des index en or luminescents assurent une lisibilité optimale. La nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe est naturellement étanche à 30 bar, soit environ 300 mètres.

Chaque modèle est doté d’un bracelet NATO avec trois passants. Très pratique, ce large bracelet est comme la montre, fiable et robuste. Né dans les années 60 lorsque le ministère de la défense britannique recherchait un bracelet résistant pour équiper les montres de ses armées, cette origine résonne toujours dans son nom (North Atlantic Treaty Organisation, OTAN en français) qui fait référence à son code d’inventaire : NATO G10.