Blancpain Race Weekends 2014, Round 3 - Paul Ricard

Partager

Après son succès à Silverstone, deuxième épreuve de la Blancpain Endurance Series, la #7 M-Sport Bentley a remis cela à l’occasion du troisième rendez-vous sur le circuit du Castellet. Au terme des trois heures de course et lors d’une arrivée en nocturne, Guy Smith, Andy Meyrick et Steven Kane se sont imposés pour… 1,1 seconde seulement face à la McLaren #98 ART Grand Prix de Parente-Demoustier-Lapierre. Grâce à ce succès, l’équipage de la Bentley Continental GT3 a pris la tête du classement des pilotes dans la Pro Cup. La lutte pour la troisième place fut intense entre les deux Mercedes HTP Motorsport, la #85 de Wolf-Afanasiev-Dusseldorp arrachant le podium dans le dernier tour. La Pro-Am Cup a été remporté par la BMW #12 du TDS Racing pilotée par Catsburg et Hassid alors que la Ferrari #458 GT Corse by Rinaldi de Schmikler-Matschull-Ehret a remporté sa troisième victoire en autant d’épreuves dans le Gentlemen Trophy.

La course de trois heures sur le circuit du Castellet a débuté par un coup de théâtre : la McLaren #99 ART Grand Prix, leader du championnat en Pro Cup, renonçait dès le premier tour à cause d’une suspension endommagée. Kevin Estre, parti du fond de la grille suite au changement de moteur opéré par l’équipe française après les essais qualificatifs, voulait remonter au plus vite, mais il fut impliqué dans un accrochage avec la Jaguar #14 Emil Frey Racing. Au même moment, son équipier chez ART Grand Prix, Alvaro Parente, menait le début de course après avoir signé sa deuxième pole position de la saison. Le Portugais s’offrait un avantage de 9 secondes au terme de son relais sur Guy Smith (#7 M-Sport Bentley), qui avait doublé le jeune Japonais Katsumasa Chiyo (#35 Nissan GT Academy Team RJN) peu avant la fin de la première heure de course.

Durant le deuxième des trois relais, cette avance fut toutefois réduite à néant. Quelques minutes après l’arrêt en bord de piste de la #8 M-Sport Bentley de Jérôme d’Ambrosio, probablement suite à un problème de transmission, Andy Meyrick doublait Grégoire Demoustier pour prendre les rênes de la course. Au terme de son relais, l’écart entre la seule Bentley et la seule McLaren ART Grand Prix rescapées était de presque 9 secondes. Mais un léger problème sur la roue avant gauche durant le dernier pit-stop de la Bentley supprimait cet avantage et ce n’est que de toute justesse que Steven Kane conservait la tête devant Nicolas Lapierre, nouveau venu sur la McLaren #98 ART Grand Prix. Au gré du trafic rencontré par les deux pilotes, l’écart évoluait de tour en tour pour descendre sous la seconde à moins de 15 minutes du drapeau à damier. Mais Steven Kane ne tremblait pas et il offrait la deuxième victoire consécutive – et le leadership du championnat en Pro Cup – à l’équipe M-Sport Bentley. La lutte pour la troisième place était plus intense encore, Nico Verdonck et Sergei Afanasiev ne se faisant aucun cadeau avec les deux Mercedes du HTP Motorsport. La différence entre les deux équipiers ne dépassait jamais la seconde durant la dernière heure de course. Alors qu’il semblait pouvoir conserver la plus petite marche du podium, le Belge cédait à une attaque du Russe dans le tout dernier tour, Afanasiev terminant avec moins d’une seconde d’avance sur la voiture soeur.

La victoire dans la Pro-Am Cup est revenue au duo Nick Catsburg-Henry Hassid. Le Néerlandais, qui avait placé la BMW #12 du TDS Racing au troisième rang sur la grille de départ, a gagné de nombreuses places durant le deuxième relais, au point de figurer à la 4e place du général au moment de céder le volant à Henry Hassid. Le Français résistait jusqu’au bout à la pression de Francesco Castellacci, au volant de la Ferrari #90 Scuderia Villorba Corse, pour remporter une belle victoire dans la Pro-Am Cup. Suite aux difficultés rencontrées par la BMW #43 de ROAL Motorsport, qui était leader du championnat, c’est toutefois le trio de Villorba Corse (Castellacci-Rizzoli-Gai) qui a pris la tête du classement provisoire en Pro-Am.

Dans le Gentlemen Trophy, Alexander Matschull et Frank Schmickler ont de nouveau dominé les débats. Rejoints par Pierre Ehret, absent à Silverstone, les pilotes de la Ferrari #458 GT Corse by Rinaldi ont pris la tête de la catégorie à la mi-course pour ne plus jamais la lâcher.

LAMBORGHINI BLANCPAIN SUPER TROFEO:

Avec leur victoire lors de la première course du week-end sur le circuit de Paul Ricard, le duo Pavlovic-Edoardo Piscopo (Bonaldi Motorsport) est toujours en tête de la catégorie PRO avec un point d'avance sur Jeroen Mul. Le hollandais qui court avec le team Automobili Lamborghini RT Germany a lui remporté la deuxième course du week-end, sa troisième victoire de la saison après son doublé à Silverstone.