BLANCPAIN INVESTIT LA CITE DU TEMPS

Partager

A l’heure où les professionnels de l’horlogerie sont conviés à Genève, la Manufacture du Brassus est fière de lever le voile sur une exposition unique en Suisse. La Cité du Temps accueille une icône des grands fonds: la montre de plongée Fifty Fathoms. Les férus d’exploration sous-marine et de garde-temps d’exception peuvent y découvrir en exclusivité mondiale, l’épopée de cette légende horlogère. Une immersion dans l’univers des montres de plongée Blancpain, réunies pour la première fois sous un même toit. Pour célébrer l’événement, la Manufacture lance en première mondiale, une édition limitée de sa Fifty Fathoms, le 21 janvier 2009, à la Cité du Temps.

Au fil de cette exposition unique, Blancpain retrace l’histoire d’une passion. Depuis la naissance en 1953 d’une légende – la montre de plongée Fifty Fathoms – jusqu’à son ultime interprétation, plus contemporaine et plus techniquement aboutie que jamais. La Manufacture du Brassus revisite ce mythe avec le soin du détail et la quête de perfection qui la caractérisent, tout en conservant l’ADN qui a fait son renom.

Par ailleurs, Blancpain expose pour la première fois en Suisse les fascinants clichés sous-marins de son ouvrage « Fifty Fathoms Editions ». Ce recueil de photographies d’art subaquatique reflète les qualités de la montre de plongée dont il porte le nom et fait appel à des techniques d'impression repoussées au seuil du possible.

En point d’honneur, Blancpain accueille à la Cité du Temps le champion de plongée en apnée, Gianluca Genoni. Sous l’étendard de la Manufacture du Brassus, l’Italien a récemment établi un nouveau record mondial en apnée statique avec oxygène d’une extraordinaire durée de 18’03’’. Détenteur d’une douzaine de titres mondiaux, le plongeur italien né en 1968 à Galliate consacre sa vie à la plongée en apnée depuis plus de dix ans. Blancpain et le multiple recordman du monde partagent le même esprit de défis et de dépassement des limites. Gianluca Genoni sera présent pour le lancement mondial de la série limitée Fifty Fathoms, le mercredi 21 janvier 2009, à Genève.

TOUTE UNE HISTOIRE

La Fifty Fathoms est née dans les années 50, de la rencontre entre Blancpain et deux officiers français, le capitaine Robert « Bob » Maloubier et l’enseigne de vaisseau Claude Riffaud, chargés par le Ministère français de la Défense de créer une unité d’élite baptisée « Les Nageurs de Combat ». Constatant qu’aucune des montres de plongée existantes à l’époque n’est assez robuste pour résister aux conditions extrêmes des opérations militaires sous-marines, ils demandent à Blancpain de réaliser une percée dans ce domaine : fabriquer une montre résistante, fiable et lisible pour accompagner les plongeurs dans leurs périlleuses missions.

50 brasses : unité mythique

En 1953, la première montre de plongée moderne, baptisée « Fifty Fathoms » voit le jour dans les ateliers de Blancpain. L’étanchéité du modèle original, garantie jusqu’à 50 brasses anglaises - 50 fathoms égalent 91.45 mètres - donne son nom à ce chef d’oeuvre mécanique. La Fifty Fathoms se forge rapidement une réputation de fiabilité et de robustesse et s’impose comme l’archétype de la montre de plongée moderne. Elle est adoptée par de nombreux spécialistes de l’exploration océanographique et accompagne l’équipe du Commandant Cousteau pour le tournage du «Monde du Silence».

Renouveau d’une icône

Au cours des 50 dernières années, Blancpain n’a eu de cesse de développer et de perfectionner cette icône. Aujourd’hui, une collection entière lui est consacrée. Perpétuant l’ADN de la Fifty Fathoms originale, ces modèles contemporains comprennent toutes les caractéristiques emblématiques de leurs prédécesseurs historiques et sont dotés de nombreux raffinements. Pour la première fois de l’histoire, tous les modèles et variantes de la Fifty Fathoms sont réunis sous le même toit, à la Cité du Temps de Genève.