Blancpain continue d'innover sur le circuit du Nürburgring et accueille Valentino Rossi lors des Blancpain Endurances Series

Partager

L'espace d'un week end, Blancpain a convié ses invités à la cinquième étape du Blancpain Endurance Series sur le mythique tracé du Nürburgring en Allemagne. La Manufacture du Brassus, sponsor principal et chronométreur officiel du championnat, comptait parmi les pilotes son Président & CEO Marc A. Hayek et Valentino Rossi. Les univers de la haute horlogerie et la belle mécanique automobile se sont retrouvés, reliés par les mêmes valeurs de précision, fiabilité et robustesse.

Le championnat Blancpain Endurances Series est devenu en l’espace de deux saisons une référence dans le monde de la course GT et démontre une fois encore sa popularité grandissante avec une cinquantaine de voitures engagées pour cette épreuve allemande. Après une première participation à Monza, le multiple champion du monde de moto, Valentino Rossi est revenu découvrir l’univers du GT. Après les premiers essais de samedi, l’italien, également connu comme “Il Dottore”, a partagé amicalement ses premières impressions avec son concurrent Marc A. Hayek.

Pendant les deux jours, une exposition dévoilait les modèles phares de la marque tandis qu'un horloger réalisait des démonstrations à l'établi. Blancpain proposait également à ses invités de vivre différentes expériences de conduite, soit sur un simulateur de course, soit au volant d'une prestigieuse Lamborghini grâce à la « Driving Academy ». Pour être au cœur de la course, les VIP ont pû participer au fameux “grid walk”, visiter les salles de chronométrages et être les témoins de la précision des gestes effectués par l'équipe Blancpain-Reiter lors des arrêts aux stands.

Afin d'offrir une expérience unique aux célébrités présentes comme Valentino Rossi et Erol Sander, Blancpain a même organisé une parade au volant de Lamborghini Gallardo sur le fameux circuit du Nordschleife, la citadelle des courses d’endurance. Cette piste de plus de 22 kilomètres qui traversent les montagnes de l’Eifel, est également connue sous le nom de “L’Enfer Vert” en raison de sa complexité.

Après les vombrissements des moteurs, le silence est revenu dans les montagnes, avec le rythme régulier du tic tac des montres.